Skip to Job Description
Expert·e pour le renforcement de capacités de 600 candidates potentielles aux élections de 2021 en matière de communication politique - Rabat
UN Women
Grade: National Consultant, Chief and Senior Professional
Job Expired 18 Jun 2021
Expired
Added 1 week ago
Job Description

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence.

UNDP does not tolerate sexual exploitation and abuse, any kind of harassment, including sexual harassment, and discrimination. All selected candidates will, therefore, undergo rigorous reference and background checks.


Background

Au cours des dix dernières années, le Maroc a enregistré des avancées significatives en matière de droits humains des femmes. Ces avancées ont été consolidées par la Constitution de 2011 qui consacre l’égalité entre les hommes et les femmes, prohibe toutes les formes de discrimination à leur égard et incite les pouvoirs publics à mettre en œuvre ces droits et à garantir leur effectivité.

Cette nouvelle Constitution et la ratification de la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes (CEDEF/CEDAW), renforcée par l’adhésion du Maroc dans l’Agenda 2030 sur les Objectifs de Développement Durables (2015), dont plus particulièrement l’ODD n° 5 intitulé « Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles », constituent des piliers fondamentaux du cadre de référence pour assurer les droits des femmes et des filles et pour promouvoir l’égalité des sexes au Maroc. Elles viennent consolider les acquis et tracer de nouveaux horizons pour atteindre cet objectif notamment à travers le renforcement de la participation effective de la Femme à la vie publique y compris aux instances politiques.

Au Maroc, en dépit de l’inscription du principe de la parité dans la Constitution, et des efforts d’actions affirmatives déployées durant les 2 dernières décennies, les femmes ne sont toujours pas suffisamment représentées dans les instances élues : elles sont 21% dans la chambre des représentants et seulement 11,7% dans la chambre des conseillers.

De même, lors des élections régionales et communales de 2015, la représentation féminine est passée de 12,34 %, à 21% au niveau des communes, et à 38 % au niveau des régions. Aussi, 57 femmes ont été élues dans les conseils des préfectures et des provinces. Deux femmes ont accédé à la présidence de deux conseils régionaux sur 12 régions du Maroc, et 1,13% des conseils communaux sont maintenant présidés par des femmes.

En 2021, dans le cadre du renouvellement des instances élues au niveau national et local, la loi organique n°06.21) modifiant et complétant la loi organique n°59.11 relative à l’élection des membres des conseils des collectivités territoriales a été adopté par la Chambre des Représentants le 6 mars 2021. Ce texte instaure le remplacement de la liste féminine nationale par des listes féminines régionales, réserve au niveau local le tiers des sièges aux femmes tant au niveau des conseils préfectoraux que provinciaux, prévoit une augmentation du nombre de sièges réservés aux femmes au niveau des sièges communaux et a revu le nombre de collectivités soumises au système de scrutin de liste, en augmentant le nombre de personnes nécessaires pour mettre en œuvre ce système électoral de 35.000 à 50.000 habitants.

De même, le Conseil des ministres, tenu le 11 février 2021 sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a approuvé le nouveau cadre législatif, assorti d'un certain nombre d'exigences pour accroître la politique de représentation des femmes aux niveaux national et local, et ces exigences concernent, ces textes adoptés par les deux chambres du parlement concernent :

  • La loi organique n° 04.21 modifiant et complétant la loi organique n° 27.11 relative à la Chambre des représentants, visant notamment à développer le mécanisme législatif relatif à la représentation des femmes, en remplaçant la circonscription électorale nationale par des circonscriptions électorales régionales étant donné le statut constitutionnel de la Région dans l'organisation territoriale du Royaume et la rationalisation des mandats électoraux en stipulant que le statut de parlementaire serait incompatible avec la présidence des conseils des communes dont la population dépasse 300 000 habitants;
  • La loi organique n° 05.21 modifiant et complétant la loi organique n° 28.11 relative la Chambre des conseillers, apportant des amendements visant à permettre aux organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives à préserver leur propre équipe parlementaire au sein du Conseil, dans le but de leur permettre d'exprimer les préoccupations et les demandes des acteurs économiques et des entreprises nationales, grandes, moyennes et petites.
Advertisement

Dans ce contexte, le Ministère de la Solidarité, du Développement Social, de l’Egalité et de la Famille (MSDSEF), en partenariat avec ONU Femmes, lancent un appel à consultation pour le recrutement d’un·e expert·e pour le renforcement de capacités de 600 candidates potentielles aux élections de 2021 en matière de communication politique.


Duties and Responsibilities

Objectif global

Doter les candidates des outils de communication, pour qu’elles puissent parler d’elles-mêmes et de leurs concurrent.e.s, prendre la parole en public, être dotées d’outils pour transmettre leur message de campagne, créer des journaux de campagne, , gérer les entretiens médiatiques, maitriser des nouvelles technologies de communication, et communiquer efficacement au sein d’une formation politique.

Mandat de l’expert·e

Les modules de formation seront élaborés à partir de ressources produites par ONU Femmes et le ministère de la Solidarité, du Développement Social, de l’Egalité et de la Famille ainsi que les différents outils des acteurs institutionnels nationaux en veillant à leur adaptation au nouveau contexte et aux nouvelles dispositions juridiques. L’expert·e devra réaliser les tâches suivantes :

  • Élaboration d’une note méthodologique de la formation
  • Conception des modules de formations et du programme en concertation avec l’équipe du MSDSEF et d’ONU Femmes
  • Conception et animation d’une session de lancement/journée d’étude à destination des candidates
  • Conception et animation de 12 sessions régionales (une session par région) de formations en mode hybride (présentiel et à distance) au profit des potentielles candidates
  • Elaboration d’un rapport final de formations incluant des recommandations
Advertisement

Il est à noter, que d’autres formations en matière de leadership politique et de conduite de campagne électorale, seront organisées durant la même période. L’expert·e retenu(e) devra coordonner avec les autres formateurs (trices) afin d’assurer la complémentarité et la cohérence du contenu des formations.

Résultats attendus

  • Les candidates peuvent élaborer un message de campagne
  • Les candidates peuvent prendre la parole en public
  • Les candidates sont à même de créer un plan de communication
  • Les candidates peuvent promouvoir les intérêts de leurs partis politiques
  • Les candidates peuvent parler de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes

Organisation de la mission

La durée de la consultation s’étend entre juin et août 2021.

Critères de sélection :

L’évaluation des offres se déroulera en deux temps :

1) Evaluation technique (70%) – Maximum : 700 points :

Les CV et UN Women Personal History form (P11) seront évalués sur la base des critères suivants :

Critères d’évaluation technique

Nombre de points

Expérience en techniques d’animation d’ateliers participatifs (organisation d’ateliers, de focus groupes)

200 points

Expérience en communication politique

200 points

Expérience et connaissance du contexte et enjeux en matière de droits humains des femmes au Maroc, et particulièrement de la participation politique des femmes

100 points

Expérience attestant de la connaissance des problématiques rencontrées par les femmes en politique

100 points

Pertinence de la note méthodologique

100 points

Total

700 points

Nombre de points minimum pour la qualification de l’offre technique est de 490 points.

2) Evaluation financière (30%) —Maximum : 300 points :

La note maximale (300 points) sera attribuée à la proposition techniquement qualifiée et la moins disante. La note des autres offres sera calculée au moyen de la formule suivante :

p = 300 (µ/z)

p = Points pour la proposition financière évaluée
µ = Prix de l’offre techniquement valable et la moins disante
z = Prix de l’offre objet de l’évaluation

Paiement :

Le paiement se fera mensuellement sur la base de la réception des livrables et la « certification of satisfactory performance » par la Spécialiste des Programmes de l’ONU Femmes. L’évaluation de la performance s’effectuera sur la base des critères de la rapidité, la responsabilité, la prise d’initiative, la communication et la qualité des livrables.

Dossier de soumission :

Les candidat·e·s intéressé·e·s sont invité·e à envoyer les pièces suivantes :

  • Note méthodologique incluant le calendrier proposé
  • CV et UN Women Personal History form (P-11) qui peut être téléchargé à : http://www.unwomen.org/about-us/employment.
  • Offre financière incluant tous les frais de déplacement liés à cette mission.

Note : Veuillez scanner toutes les pièces demandées en un seul document étant donné que le système ne permet pas d’en télécharger plusieurs


Competencies

Valeurs CORE

  • Respect de la diversité
  • Intégrité
  • Professionnalisme

Compétences CORE

  • Sensibilisation et sensibilité en matière de genre, notamment la participation des femmes à la vie publique
  • Responsabilité
  • Résolution de problèmes créatifs
  • Communication efficace
  • Collaboration inclusive

Compétences fonctionnelles

  • Capacités rédactionnelles : synthèses et rapports
  • Capacité d'analyse.
  • Attention au détail


Required Skills and Experience

Formation académique :

  • Diplôme (Bac +4) en management, sciences économiques, sociales, économie, en sciences de l’information et de la communication ou équivalent

Expérience professionnelle :

  • Avoir au moins 10 années d’expérience sur les thématiques, du droit, du genre et de l’égalité
  • Avoir au moins 5 ans d’expérience en matière de conception, d’accompagnement et formation des acteurs
  • Expérience en matière de plaidoyer, d'analyse et de rédaction en matière de droit humains et/ou d’accès aux opportunités économiques
  • Justifier d’une expérience avérée en communication politique ;
  • Avoir une bonne connaissance du paysage politique national et du cadre institutionnel et système électoral marocain ;

Langue

Avoir une parfaite maîtrise orale et écrite du français ou de l’arabe

Autres

  • Avoir une maitrise de l’outil informatique : Word, Excel, PowerPoint
  • Bonnes capacités rédactionnelle, analytique et de synthèse.
  • Bonnes compétences interpersonnelles, de réseautage et de communication
  • Bon esprit critique

{{waiting}}
This job is no longer available.