Consultant National
World Health Organization (WHO)
World Health Organization and Other Entities
Close on 13 Jul 2020
Location: Bujumbura (Burundi)
Grade: No grade
C Hardship
Non-Family
4.0
Apply Now
Added 1 week ago
Job Description
..

 TERMES DE REFERENCES D’UN CONSULTANT NATIONAL POUR L’ELABORATION D’UNE STRATEGIE NATIONALE SUR LE VIEILLISSEMENT EN BONNE SANTE AU BURUNDI 

 

I. Contexte et justification
Le vieillissement des populations s’accélère rapidement dans le monde entier. Pour la première fois dans l’histoire, la plupart des gens peuvent espérer vivre jusqu’à 60 ans et même au-delà .Dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, cela est largement dû à la forte diminution des taux de mortalité des populations plus jeunes, en particulier pendant l’enfance et lors de l’accouchement, ainsi que grâce à la baisse marquée des maladies infectieuses .
Les pays en développement, d’après les prévisions au plan international, connaîtront un vieillissement sans précédent de leur population en raison d’une baisse des taux de fécondité et d’une rapide hausse de la longévité.
Selon les projections de « Population Référence Bureau » , le nombre de personnes âgées dans les pays les moins avancés aura plus que quadruplé de 2000  à 2050, passant de 374 millions en 2 000 à 1 570 millions en 2050. Ce groupe d’âge atteindra 19% de la population des pays en développement en 2050, contre 8% aujourd’hui.
En Afrique il est estimé que le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus va passer de 46 million en 2015 à 147 million en 2050.
Au Burundi, le recensement général de la population et de l’habitat réalisé en 2008  a montré que la proportion des personnes âgées de 60 ans et plus est estimée à 4% de la population générale. Les projections de l’ISTEEBU font état de 724 385 personnes de troisième âge en 2025 contre 329 328 en 2008, soit un accroissement de 120% en 17 ans. En outre, l’espérance de vie à la naissance  a augmenté en passant de 48,68 ans en 1988 à 57,48 ans en 2016. Cette augmentation est due aux progrès en matière  de prévention des maladies infectieuses, traitement médical, nutrition, l’hygiène et assainissement. Cet accroissement de l’espérance  vie risque de surpasser les ressources et par conséquent il est impérieux de mettre en place des programmes permettant de satisfaire les besoins spécifiques des personnes âgées.
Les répercussions sur la santé, les systèmes de santé, le personnel de santé et les budgets sont considérables. Les personnes âgées participent de diverses manières au développement économique et social. Toutefois, la discrimination et l’exclusion sociale persistent et nous devons y mettre un terme pour que la population puisse vieillir en restant active sur le plan économique et social, en étant en sécurité et en bonne santé.
Dans le cadre de lutte contre cette discrimination, les structures gouvernementales et privées ont entrepris plusieurs actions avec l’appui des partenaires techniques et financiers, à travers diverses stratégies. Malgré ces efforts, le constat est que le Burundi ne dispose ni de données sur la situation des personnes du 3ème âge ni d’une stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé.
Ainsi, afin de combler ce vide, le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, avec l’appui technique et financier de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), compte organiser une élaboration d’une stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé. Pour y arriver, Un expert national ayant une bonne connaissance dans les problèmes des personnes âgées sera recruté pour la réalisation de cette activité.



II. Objectifs
II.1. Objectif général

Elaborer une stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé.
II.2. Objectifs spécifiques
1 Faire une analyse (forces et faiblesses) des actions menées au Burundi dans le domaine de la Protection des Personnes de Troisième Age y compris les besoins sanitaires ;
2 Formuler la Vision et la Mission nationale pour le Vieillissement en Bonne santé ;
3 Identifier les grands axes d’intervention en lien avec la Vision, des différents acteurs et professionnels de la prise en charge des personnes de troisième âge, dans la perspective d’assurer leur protection et leur auto promotion, dans une démarche concertée ;
4 Identifier les domaines dans lesquels les personnes de troisième âge, pourront bénéficier d’une prise en charge ou d’un accompagnement permettant de faciliter leur protection, leur auto promotion et leur épanouissement ;
5 Elaborer la stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé.


III. Résultats attendus

 Stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé est mise en place et validée.

 

IV. Qualifications et expérience pour les consultants

- Master ou Doctorat en Santé Publique ou en Sciences Sociales avec expérience nationale ou internationale en matière d’appui technique aux Etats Membres de l’OMS/AFRO
- Au moins 5 ans  et plus d’expériences cumulées en soins de santé et domaines connexes ; expérience internationale souhaitée et parfaite connaissance des problèmes des personnes âgées
-  Preuve d’expériences dans la fonction publique et de bonne connaissance des services de santé et d’autres services sociaux du Burundi.
- Bonne compréhension des recommandations régionale et mondiale sur les soins aux personnes âgées
- Maitrise parfait du Français et niveau intermédiaire en Anglais.

 

V. Missions de l’expert national
Sous la supervision du Bureau de la Représentation de l’OMS au Burundi et en collaboration étroite avec le Programme National Intégré de Lutte contre les Maladies Chroniques Non Transmissibles et le comité technique de pilotage, l’expert national aura comme mission de :
- Conduire une revue documentaires des politiques et stratégies sur les personnes âgées et se référant aux directives de l’OMS sur le vieillissement en bonne santé ;
- Produire une stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé.

 

VI. Modalités de rémunération

La rémunération est conforme aux taux du SNU dans le pays pour ce type de travail.


VII. Chronogramme
La consultation est planifiée pour une période d’un mois du 29 juin au 28 juillet 2020 sous forme d’un contrat du type APW. Le consultant sera placé sous la supervision des experts RMH de RO/IST/CA. Les principales étapes de leurs interactions avec le consultant sont les suivantes :
1. Durant les 2 premières semaines de la mission pour :
- s’assurer que les conditions de travail et de motivation sont réunies pour la bonne exécution des tâches par le consultant conformément aux TDR ;
- expliquer davantage au groupe technique de travail le bien fondé d’une stratégie nationale sur le vieillissement en bonne arrimé au PNDS et en adéquation avec les orientations de la stratégie mondiale sur le vieillissement et la santé
- faciliter la formulation du but, des objectifs et des actions de la stratégie
- faciliter l’élaboration du cadre  logique des interventions, comme e
- faciliter l’élaboration du cadre de suivi-évaluation
- contribuer à la pertinence et à la cohérence des différentes sections de la stratégie
2. présentation à mi-parcours et avant la validation au comité de pilotage pour apprécier la qualité et le niveau d’avancement
3. A la fin pour une validation technique du draft avancé de la stratégie
4. Intégration des commentaires issus de l’atelier de validation et rendre disponible la version finale.

 

Principales activités juillet/Aout 2020
1 Validation de la monture de la stratégie  
2 Elaboration du document de stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé  
3 Organisation d’un atelier de la validation de stratégie nationale sur le vieillissement en bonne santé élaborée   
4 Intégration des observations / commentaires issus de l’atelier  

 

About WHO

We are building a better, healthier future for people all over the world.

Working with 194 Member States, across six regions, and from more than 150 offices, WHO staff are united in a shared commitment to achieve better health for everyone, everywhere.

Together we strive to combat diseases – communicable diseases like influenza and HIV, and noncommunicable diseases like cancer and heart disease.

We help mothers and children survive and thrive so they can look forward to a healthy old age. We ensure the safety of the air people breathe, the food they eat, the water they drink – and the medicines and vaccines they need.

Our primary role is to direct and coordinate international health within the United Nations system.

Our main areas of work are health systems; health through the life-course; noncommunicable and communicable diseases; preparedness, surveillance and response; and corporate services.