Expert - Appui à l'élaboration des guides pour les nouveaux programmes de formation des enseignants
United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)
Close on 7 Jul 2020
Location: Niger
Grade: Level 3
Occupations: Educations
Apply Now
Added 1 week ago
Job Description

Secteur de tutelle : Field Office

Lieu d'affectation: Niger (the)

Catégorie d'emplois: Éducation

Type de contrat : Personnel non permanent

Durée du contrat : De 1 à 6 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 07-Jul-2020

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La réforme du curriculum au Niger, entreprise par le Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, s’inscrit dans la nouvelle politique éducative nationale qui vise l’atteinte des objectifs de la Stratégie de Développement Durable et de Croissance Inclusive (Niger/2035), du Programme Sectoriel de l’Education et de la Formation (PSEF 2014-2024) et du Plan de Développement Economique et Social (PDES/2017/2021). Ladite réforme s’inscrit en droite ligne de l’objectif de développement durable 4 sur l'éducation de qualité inclusive et équitable, et surtout de la cible 4.c sur l’accroissement du nombre d'enseignants qualifiés grâce à la coopération internationale pour l'éducation/la formation des enseignants dans les pays en développement.

Cette réforme vise à améliorer la qualité du système éducatif en le dotant de programmes et d’outils pédagogiques pertinents, efficaces, adaptés, répondants aux réalités socioculturelles du pays. L’approche pédagogique d’élaboration du curriculum adoptée est l’approche par situation (APS). Un autre fondement de cette réforme est l’utilisation de la langue nationale comme langue d’enseignement dans les trois premières années et comme discipline dans la suite de la mise en œuvre dans les classes supérieures. Le français est introduit progressivement dans le cursus pour devenir langue d’enseignement à partir de la 4e année (CE2).

Dans le souci de donner un ancrage local au curriculum, le Niger a commencé le processus de la réforme par l’organisation de 39 fora sous-régionaux en 2005, en raison d’un par département et/ou commune. L’organisation de ces fora visait deux objectifs majeurs : (i) impliquer, dès le départ, tous les acteurs dans le processus d’élaboration et d’implantation du curriculum et (ii) recueillir les perceptions et les attentes des communautés vis-à-vis de l’école. Aussi, les perceptions, attentes et besoins des différents groupes cibles ont été minutieusement identifiés ainsi que les problématiques locales qui devraient être prises en charge dans le curriculum optionnel des régions. Un atelier national a été organisé en vue d’arrêter les situations de vie pouvant être prises en compte dans le nouveau curriculum.

Quatre domaines d’apprentissage ont été définis dans le cadre de la réforme curriculaire selon l’approche par les situations (APS) pour véhiculer les 16 familles de situation identifiées :

  • (i) Langues (langues nationales, français, arabe);
  • (ii) Mathématiques, sciences technologie et environnement (Maths, STE);
  • (iii) Univers social et (Education civique et morale-ECM, Arts, Histoire, Géographie) ;
  • (iv) Développement personnel (EPS, Etudes islamiques).

Quinze sous programmes ont été élaborés pour couvrir ces quatre domaines d’apprentissage.

Pour la mise en œuvre de la réforme curriculaire, l’expérimentation des programmes d’études et des outils pédagogiques a été effectuée en deux étapes : d’abord sur un échantillon de 500 établissements à partir de la rentrée scolaire d’octobre 2015, puis sur un échantillon de 5000 écoles en 2018. Cette expérimentation du curriculum a concerné toutes les régions du pays. Les documents pédagogiques sont disponibles en français et dans les cinq langues nationales.

Ainsi pour chaque niveau, après avoir rédigé les outils (manuels, guides et autres supports), les acteurs en charge de leur mise en œuvre ont été formés, et ces outils ont été expérimentés, suivis, évalués et corrigés avant de passer à la généralisation. A l’étape actuelle du processus, ce sont les niveaux CI et CP qui sont concernés par la correction en attendant l’expérimentation au niveau des autres niveaux d’enseignement.

A cet effet, le programme des Ecoles Normales a été révisé et aligné à la réforme en cours. L’UNESCO à travers le programme CapED avait été sollicitée pour le renforcement des capacités des encadreurs, notamment dans le domaine de l’approche bilingue, le domaine mathématiques sciences et technologie, le leadership pédagogique et administratif pour la gestion des établissements en vue d’accompagner cette expérimentation dans les EN. Le programme des Ecoles Normales, couvrant les 15 sous-programmes, est en expérimentation dans les 3 Ecoles Normales de Dosso, Diffa et Tahoua.

Parallèlement à la réforme en cours, un programme rénové a été initié par le Ministère de l’Enseignement Primaire de l’Alphabétisation et la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique (MEP/A/PLC/EC)en vue de tenir compte de la baisse de niveau des élèves et des nouvelles problématiques éducatives et autres initiatives et préoccupations importantes.

Il s’avère donc nécessaire de doter les encadreurs des EN de guides leur permettant de conduire la formation des élèves maitres selon la réforme curriculaire tout en assurant une cohérence avec les programmes rénovés en cours dans les autres écoles afin que les sortants des ENI puissent être outillés pour fournir un enseignement efficace et de qualité dans les deux types de classes.

A cette fin, l’UNESCO, à travers son programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED), prévoit d’organiser, à Niamey, un atelier d’une durée de 8 jours pour produire les guides à l’intention des encadreurs pour les 4 domaines d’apprentissage et les 15 sous-programmes. Il regroupera 31 participants représentant les structures centrales, les ENI et acteurs du système éducatif qui ont accompagné le processus de la réforme curriculaire. Les participants seront répartis en 4 sous-groupes, alignés sur les domaines d’apprentissage. Chaque sous-groupe comprendra une personne ressource spécialiste du domaine. Si la situation sanitaire ne le permet pas, les sous-groupes collaboreront à distance pour cette étape de production des guides.

Un atelier national sera ensuite organisé en présentiel ou à distance en vue de la validation des guides par les structures concernées du Ministère de l’Enseignement Primaire avant leur mise à disposition des 11 EN.

L’UNESCO recrute un(e) consultant(e) qui sera chargé(e), en collaboration avec le Directeur général de la promotion et de la qualité et de la normalisation, de la coordination et de l’appui technique pour la production de ces guides, notamment : (1) de proposer aux sous-groupes de production un plan de rédaction et les grands axes du contenu de chaque guide, (2) de fournir des orientations techniques nécessaires cette étape de production, (3) de faciliter l’atelier de validation des guides et (4) de procéder à l’intégration des amendements dans les guides.

APERCU DES TACHES

Dans le cadre du programme de renforcement des capacités pour l'éducation (CapED) Sous l'autorité du Directeur du Bureau multisectoriel régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Ouest (Sahel), sous la supervision directe du Responsable principal de projet, en collaboration avec le coordonnateur national du CapED au Niger, le/la consultant(e) appuiera le processus d'élaboration et de validation des guides pour les nouveaux programmes e formation des enseignants au Niger. Il/elle exécutera notamment les tâches suivantes :

  • Prendre connaissance de la documentation disponible sur le sujet, notamment les modules de formation des encadreurs des EN, les 15 sous programmes de formation des enseignants selon l’approche APS et les quatre domaines d’apprentissage.
  • Proposer un plan de rédaction et les grands axes de contenu des guides couvrant les 4 domaines d’apprentissage et les 15 sous-programmes.
  • Fournir les orientations aux sous-groupes lors de l’étape de rédaction des guides.
  • Revoir les ébauches de guides produits en vue de veiller à la qualité de la forme et des continus d’une part et, d’autre part, d’analyser la pertinence des contenus par rapport aux orientations curriculaires, aux différents documents pédagogiques produits pour les ENI et pour les écoles primaires, et aux documents produits par rapport à l’expérimentation de la réforme curriculaire.
  • Proposer un agenda et des modalités de travail pour l’atelier de validation desdits guides et modérer les travaux au cours de l’atelier.
  • En consultation avec les 4 sous-groupes et les personnes ressources, intégrer dans les guides les amendements issus de l’atelier de validation.
  • Soumettre un rapport d’intervention assorti de recommandations sur la mise en œuvre des guides dans les ENI et la généralisation.

Le/la consultant(e) travaillera en étroite collaboration avec le Directeur général de la promotion de la qualité et de la normalisation qui apportera son expertise en matière d’élaboration des guides conformes à la démarche curriculaire en cours et aux nouvelles orientations en matière de formation initiale et continue des enseignants tout en prenant en compte le programme rénové

MODALITES ET PERIODE DE MISE EN OEUVRE

Le travail sera effectué à distance et ne nécessite donc pas une présence permanente au Niger. Une partie du travail pourra être menée en atelier présentiel si la situation le permet. Le prestataire sera responsable de toute la logistique liée à son travail, notamment l'espace de travail, les arrangements pour les déplacements, l'impression de document, la communication et l'ordinateur portable/fixe.

Le travail devrait commencer à partir du 1er août et se poursuivre jusqu’au 15 septembre 2020.

LIVRABLES
  • Quatre guides pour les quatre domaines couvrant les 15 sous-programmes validés et finalisés.
  • Un rapport final d’intervention assorti de recommandations.
COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)
Responsabilité (F)
Communication (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.
QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES
  • Etre titulaire d’un diplôme BAC + 5 en sciences de l’éducation, formation des enseignants et encadreurs ou autre domaine pertinent avec au moins 10 ans d’expérience.
  • Une expérience avérée dans la conception, la planification, l’application de méthodes qualitative et quantitatives d’évaluations, en particulier de projets et programmes d'éducation ou de formation à distance
  • Avoir une bonne capacité d’analyse, de synthèse et d’écriture en français
EXPERIENCE SOUHAITEE
  • Disposer de connaissances dans le domaine de l’enseignement bilingue français-langues nationales ;
  • Avoir des connaissances sur les orientations curriculaires du Ministère
  • Parler deux langues nationales ou plus serait un atout.
PROCESSUS DE SOUMISSION DES CANDIDATURES

Les dossiers de candidature doivent contenir les éléments suivants:

  • Un CV
  • Une lettre de motivation précisant en quoi le candidat est qualifié pour conduire le travail proposé
  • Une offre technique indiquant l’approche proposée pour conduire le travail, un calendrier ainsi qu’une proposition financière
  • Deux rapports d’évaluation rédigés récemment
  • Deux références
PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.

L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L'UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.

L'UNESCO s'est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d'États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.

About UNESCO

UNESCO is the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization. It seeks to build peace through international cooperation in Education, the Sciences and Culture. UNESCO's programmes contribute to the achievement of the Sustainable Development Goals defined in Agenda 2030, adopted by the UN General Assembly in 2015.

UNESCO develops educational tools to help people live as global citizens free of hate and intolerance. UNESCO works so that each child and citizen has access to quality education. By promoting cultural heritage and the equal dignity of all cultures, UNESCO strengthens bonds among nations. UNESCO fosters scientific programmes and policies as platforms for development and cooperation. UNESCO stands up for freedom of expression, as a fundamental right and a key condition for democracy and development. Serving as a laboratory of ideas, UNESCO helps countries adopt international standards and manages programmes that foster the free flow of ideas and knowledge sharing.


As a specialized agency and knowledge-based organization, UNESCO depends on highly skilled, committed professionals. Given the ambitious and exciting challenges of the 2030 Agenda for Sustainable Development, our expertise and global presence in the fields of Education, the Sciences, Culture, and Communication and Information, is more relevant than ever.  Geographically diverse and gender-balanced, UNESCO is committed to having a competent, motivated and dedicated workforce that acts with the highest integrity and is empowered to support UNESCO’s capacity to deliver on the sustainable development goals.