Expert pour l'évaluation de l'émission "La Voix de l'Enseignement" de l'INDRAP
United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization (UNESCO)
Closed on 7 Jul 2020
Location: Niger
Grade: Level 3
Apply Now
Added 2 weeks ago
Job Description

Secteur de tutelle : Field Office

Lieu d'affectation: Niger (the)

Catégorie d'emplois: Éducation

Type de contrat : Personnel non permanent

Durée du contrat : De 1 à 6 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 07-Jul-2020

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

L’Institut National de Documentation de Recherche et d’Animation Pédagogiques (INDRAP) est un établissement public à caractère administratif (EPA) créé par la loi 74 -04 du 04 mars 1974. Cette structure, placée sous la sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Éducation Civique (MEP/A/PLN/EC), a pour mission d’améliorer le système éducatif nigérien à travers :

  1. La recherche appliquée dans le domaine de la terminologie en langues nigériennes,
  2. La conception et la mise en œuvre des innovations pédagogiques
  3. L’élaboration des manuels, des guides du maître, d’autres supports pédagogiques
  4. Des actions de formation, d’information et de sensibilisation des acteurs du système éducatif, dont la formation initiale et continue des enseignants et encadreurs pédagogiques nigériens du niveau préscolaire au niveau secondaire
  5. Les formations à la carte au profit des organismes publics et privés, des ONG exerçant au Niger et dans d’autres pays de la sous-région

Une partie des réalisations de l’INDRAP sont diffusées à travers ses émissions hebdomadaires « la voix de l’enseignement » transmises sur les ondes de la voix du Sahel sur l’ensemble du territoire nigérien et au-delà. Depuis la création de l’INDRAP, des milliers d’émissions ont été réalisées en raison d’une diffusion par semaine. Ces émissions constituent, pour le système éducatif nigérien, une valeur ajoutée appréciable pour le renforcement des capacités du public cible que sont les enseignants et enseignantes, les encadreurs pédagogiques de proximité (directeurs d’écoles, conseillers pédagogiques et inspecteurs pédagogiques).

Cette mission de l’INDRAP se justifie par les besoins nouveaux qui découlent de l’accroissement du nombre d’enseignants parfois sans formation pédagogique, et du contexte actuel caractérisé par l’importance que prennent de plus en plus les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la formation des enseignants et dans l’enseignement-apprentissage.

OBJECTIF DE LA CONSULTATION

L’objectif de la consultation est de procéder à une évaluation des émissions de l’INDRAP « la voix de l’enseignement » en vue d’améliorer leur fonction de renforcement à distance des capacités des enseignants, encadreurs et autres acteurs du système éducatif nigérien en considérant l’évolution des technologies de l’information et de la communication.

ETENDUE DE L'EVALUATION

Cette évaluation analysera la pertinence, l’efficacité et la durabilité de l’émission dans son format actuel. Les données seront collectées dans trois régions dont au moins deux qui ne sont pas contiguës à la région de Tillabéri.

Les questions indicatives d’évaluation sont les suivantes :

1) Pertinence:

La mesure dans laquelle les émissions sont alignées (a) sur les politiques et plans nationaux, les programmes de formation et d’enseignement et les approches pédagogiques en application et (b) sur les besoins de(s) groupe(s) cible(s).

  1. Les contenus des émissions sont-ils alignés sur les politiques et plans nationaux, les programmes de formation et d’enseignement et les approches pédagogiques en application?
  2. Dans quelle mesure ces renforcements de capacités à distance via les émissions sont-ils alignés en complémentarité avec/ou se chevauchent-ils avec ceux d'autres acteurs de l'éducation, agences de mise en oeuvre ou partenaires de développement?
  3. En quoi l’émission « Voix de l’enseignement » répond-elles aux besoins des enseignants en terme de renforcement des capacités ?

2) Efficacité:

La mesure dans laquelle les émissions atteignent les objectifs fixés de renforcement des capacités.

  1. Comment les contenus des émissions sont-ils déterminés? L’INDRAP dispose-t-il d’un plan de renforcement des capacités à travers les émissions ?
  2. Quel système est mis en place pour assurer le suivi de ce plan/de ces émissions et mesurer le niveau d’atteinte des résultats escomptés/objectifs ?
  3. Quelles sont les forces, faiblesses et limites du renforcement des capacités à travers l’émission ?
  4. Quelle est la portée de ces renforcements de capacité en terme de cibles touchées par rapport à l’ensemble des cibles?
  5. Quels sont les principaux facteurs qui influencent la réalisation ou la non-réalisation de ces résultats/objectifs ?
  6. Quels changements ces émissions induisent-elles auprès des groupes cibles (et au-delà) ?
  7. Y a-t-il des effets inattendus de ces émissions ?
  8. D’autres moyens de diffusion permettraient-ils d’atteindre de meilleurs résultats et lesquels ?

3) Durabilité:

Cela concerne la question de savoir si les avantages induits par chacune de ces émissions sont susceptibles de se poursuivre après l’émission.

  1. Dans quelle mesure d’autres acteurs de l’éducation, y compris les groupes cibles, sont-ils associés dans la conception, la réalisation et le suivi des émissions ?
  2. Dans quelle mesure et comment les avantages du projet se poursuivront-ils après l’arrêt du soutien de l'UNESCO ?
  3. Dans quelle mesure et comment les bénéfices de ces renforcements des capacités à distance se poursuivront après les émissions ?
APERCU DES TACHES

Dans le cadre du programme de renforcement des capacités pour l’éducation (CapED) mené au Niger, sous l’autorité du Directeur du Bureau Régional de l’UNESCO à Dakar et sous la supervision du responsable Principal de Projet, le contractant procédera à l’évaluation des émissions de l’INDRAP « la voix de l’enseignement » en vue d’améliorer leur fonction de renforcement à distance des capacités des enseignants, encadreurs et autres acteurs du système éducatif nigérien. En particulier, le contractant devra :

  1. S’entretenir avec l’INDRAP et prendre de connaissance de la documentation et des informations disponibles sur les émissions.
  2. Elaborer et soumettre un rapport initial basé sur l’analyse documentaire et des informations disponibles et retraçant brièvement l’historique de l’évolution de ces émissions. Le rapport contiendra également la méthodologie proposée pour l’évaluation, les outils de collecte des données et le calendrier de l’évaluation.
  1. Recueillir les informations auprès des acteurs concernés en utilisant des outils de collectes directes ou à distance en vue d’évaluer la pertinence, l’efficacité et la durabilité des émissions « la voix de l’enseignement ».
  2. Analyser les données.
  3. Produire et soumettre pour commentaires un projet de rapport d’évaluation contenant des recommandations pour améliorer de la fonction de renforcement à distance des capacités des acteurs de l’éducation.
  4. Organiser une réunion pour soumettre pour commentaires un projet de rapport d’évaluation produit contenant des recommandations en vue d’améliorer la fonction de renforcement à distance des capacités des acteurs de l’éducation.
  5. Soumettre le rapport final d’évaluation après intégration des amendements.
MODALITES DE TRAVAIL

Le travail sera réalisé à distance. L'UNESCO fournira la documentation disponible et facilitera le contact avec les parties prenantes à consulter. Si une présence physique à Niamey est requise et que la situation sanitaire le permet, elle fera l'object d'une concertation préalable avec l'UNESCO et les parties prenantes.

L'évaluateur sera responsable de la collecte des données, de l'analyse et de la rédaction du rapport. Il/elle sera également responsable de toute la logistique liée à son travail, notamment l'espace de travail, les arrangements pour les éventuels déplacements, l'impression de documents, communication et l’ordinateur portable/fixe.

L’évaluation devra être réalisée d’ici la fin de l’année 2020.

LIVRABLES ATTENDUS
  • Rapport initial
  • Projet de rapport d’évaluation
  • Rapport final d’évaluation

Le rapport d’évaluation finale sera structuré comme suit :

  • Page de titre
  • Résumé (maximum 2 pages)
  • Contexte
  • Objet de l’évaluation
  • Méthodologie de l’évaluation
  • Résultats
  • Leçons apprises et défis
  • Conclusions
  • Recommandations
  • Annexes (dont la liste des parties prenantes consultées, les documents consultés, les TDR, les outils développés dans le cadre de l’évaluation et toute autre information utile)
COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)
Responsabilité (F)
Communication (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.
QUALIFICATIONS ET EXPERIENCE REQUISES
  • Etre titulaire d’un diplôme BAC + 5 en sciences de l’éducation, formation des enseignants et encadreurs ou autre domaine pertinent avec au moins 10 ans d’expérience.
  • Une expérience avérée dans la conception, la planification, l’application de méthodes qualitative et quantitatives d’évaluations, en particulier de projets et programmes d'éducation ou de formation à distance
  • Avoir une bonne capacité d’analyse, de synthèse et d’écriture en français
QUALIFICATIONS SOUHAITEES
  • Avoir une bonne connaissance du système éducatif nigérien
  • Avoir une expérience dans le domaine de la formation à distance des enseignants
PROCESSUS DE SOUMISSION DES CANDIDATURES

L'appel est ouvert aux personnes individuelles ou aux cabinets de consultants. Les dossiers de candidature doivent contenir:

  • Un CV
  • Une lettre de motivation précisant en quoi le candidat est qualifié pour conduire le travail proposé
  • Une offre technique indiquant l’approche proposée pour conduire le travail et un calendrier
  • Une proposition financière
  • Deux rapports d’évaluation rédigés récemment
  • Deux références
PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.

L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L'UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.

L'UNESCO s'est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d'États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.

About UNESCO

UNESCO is the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization. It seeks to build peace through international cooperation in Education, the Sciences and Culture. UNESCO's programmes contribute to the achievement of the Sustainable Development Goals defined in Agenda 2030, adopted by the UN General Assembly in 2015.

UNESCO develops educational tools to help people live as global citizens free of hate and intolerance. UNESCO works so that each child and citizen has access to quality education. By promoting cultural heritage and the equal dignity of all cultures, UNESCO strengthens bonds among nations. UNESCO fosters scientific programmes and policies as platforms for development and cooperation. UNESCO stands up for freedom of expression, as a fundamental right and a key condition for democracy and development. Serving as a laboratory of ideas, UNESCO helps countries adopt international standards and manages programmes that foster the free flow of ideas and knowledge sharing.


As a specialized agency and knowledge-based organization, UNESCO depends on highly skilled, committed professionals. Given the ambitious and exciting challenges of the 2030 Agenda for Sustainable Development, our expertise and global presence in the fields of Education, the Sciences, Culture, and Communication and Information, is more relevant than ever.  Geographically diverse and gender-balanced, UNESCO is committed to having a competent, motivated and dedicated workforce that acts with the highest integrity and is empowered to support UNESCO’s capacity to deliver on the sustainable development goals.